A quoi sert le bonus-malus ?

Le bonus-malus est l’appellation sous lequel on connaît plus le coefficient de réduction majoration ou le CRM. En assurance auto, c’est un élément clé qui figure sur le relevé d’information. Il entre dans le calcul du montant de la cotisation à verser. Dans cet article, on va vous expliquer son utilité et son fonctionnement.

L’utilité du bonus-malus

Ce coefficient est appliqué au tarif de l’assurance à chaque fin de contrat. C’est ce bonus-malus qui peut alors faire augmenter ou baisser la cotisation que vous allez payer. Si vous avez un coefficient inférieur à 1, votre prime va être réduite et inversement, s’il est supérieur à 1, elle va être augmentée.

Pour vous donner une idée précise, voici un exemple sur une cotisation de 200 euros. Si votre bonus-malus est de 1, la cotisation ne change pas. Si le CRM passe à 0,5, la prime est divisée par deux, ce qui fait 100 euros. Avec un CRM de 1,25, la cotisation est de 250 euros, car la cotisation de base a été augmentée d’un quart.

Connaître son bonus-malus

Pour faire facile, il suffit d’appeler sa compagnie d’assurances pour se renseigner sur son coefficient de réduction majoration. À chaque échéance annuelle, elle vous en informe via le relevé d’information ou le relevé de situation. Il est à noter que si vous prenez une assurance auto temporaire, votre assureur ne prendra pas compte de ce coefficient. Ceci dit aussi que vous n’aurez pas de relevé d’information pour connaître votre bonus-malus.

Le système de calcul du coefficient de réduction majoration

Lorsque vous prenez un contrat d’assurances auto auprès d’une compagnie, vous verrez que le coefficient bonus-malus de départ est de 1. Ne vous inquiétez pas, car c’est le même chez tous les assureurs. Là, la cotisation reste la même sur le délai du contrat. Si vous n’avez pas été déclaré responsable d’accident, vous bénéficierez d’un bonus, ce qui va faire réduire votre prime. Si vous renouvelez le contrat chez la même compagnie d’assurance et si sur plusieurs années, vous n’êtes pas responsable d’un accident, vous pouvez avoir jusqu’à 50 % de réduction. Si pour un accident, vous êtes déclaré responsable, vous allez avoir un malus. Dans ce cas, la compagnie d’assurances va appliquer un coefficient supérieur à 1, mais elle va prendre en compte si vous êtes partiellement ou entièrement responsable. Si vous avez eu des bonus sur des années successives, pour votre premier incident, il se peut également que vous n’ayez pas de malus.

Mon assureur ne veut plus m’assurer. A-t-il le droit ?